Puis-je m'exposer au soleil pendant la chimio?

Tout le monde sait que la lumière du soleil est bénéfique. Pour avoir des os solides, pour stimuler la résistance, pour une humeur au beau fixe… Rien de plus revigorant qu'une lumière vive et une douce chaleur sur la peau. Mais peut-on s'exposer au soleil pendant la chimiothérapie ? Généralement, on conseille d'en « profiter modérément ». Qu'entend-on par « modérément » ? Pourquoi est-il préférable de faire preuve de prudence ? Et comment se protéger ?

 

La chimiothérapie et les bains de soleil… pourquoi faire attention ?


Généralement, la chimiothérapie assèche la peau. Or, une peau plus sèche brûle plus facilement. Par ailleurs, certains produits utilisés pour la chimio sont susceptibles de provoquer des réactions cutanées désagréables comme des taches pigmentaires, des brûlures, etc.

Si votre traitement a lieu pendant les mois les plus ensoleillés de l'année, parlez-en à votre médecin ou au personnel infirmier et demandez si les produits qui vous sont administrés sont compatibles avec une exposition au soleil.

Si l'on vous répond que « oui, mais avec prudence », pensez à bien vous protéger. Même si vous avez la peau mate et qu'en temps normal, elle ne brûle pas facilement, il se peut que votre organisme réagisse de façon plus sensible pendant la chimio.

  chimio et soleil-rosette la vedette

La meilleure protection solaire pendant la chimiothérapie

 

1/ Aucun doute à avoir : les vêtements restent la meilleure façon de protéger votre peau du soleil. Utilisez donc toujours un bonnet chimio ou un foulard chimio pour protéger votre crâne.

2/ Sur la peau exposée (bras, jambes, visage,…), appliquez une crème ou un lait solaire à indice de protection élevé (30 minimum, de préférence 50). Veillez à utiliser une quantité suffisante de produit. Et renouvelez l'application toutes les 2 à 3 heures.

3/ Evitez de vous exposer en plein soleil entre 12 et 15 heures.

4/ N'oubliez pas de vous protéger et de vous enduire de crème même lorsque vous êtes à l'ombre. Un arbre ou un parasol ne bloque en effet pas les UV.

 

Ces conseils généraux ne remplacent jamais les conseils personnalisés de votre médecin ou du personnel infirmier. En cas de doute, demandez leur avis et faites confiance à leur expertise.

 

overview